Annonce
  • L'absence de droits d'accès - fichier '/images/cinema/Gorron%20Cin%201.jpg'
  • L'absence de droits d'accès - fichier '/images/cinema/Gorron%20cinma%202.jpg'
  • L'absence de droits d'accès - fichier '/images/cinema/Gorron%20Cin%201.jpg'
  • L'absence de droits d'accès - fichier '/images/cinema/Gorron%20cinma%202.jpg'

Historique du cinéma

Un peu d'histoire locale pour tout connaître de l'origine du cinéma municipal de Gorron :

En 1908, une salle paroissiale baptisée Salle Jeanne d'Arc est construite à Gorron. Elle accueille les premiers pas des Gorronnais en matière de culture et de loisirs en servant de lieu de rencontre pour le théâtre, les concerts de fanfares et de chorales.

Dès 1911, des séances de cinématographe se tiennent grâce à l’Abbé Derouet qui vient avec son matériel.

Le 15 octobre 1922, le première séance de cinéma se déroule à Gorron grâce à l'achat d'un appareil de projection.

En 1945 un appareil standard de 35 mm remplace l'ancien de 16 mm.

Le cinéma victime d'un incendie

Le 25 février 1956, lors d'une projection, une incendie se déclare à la suite de l'installation du chauffage. Aucun blessé n'est à déplorer et les appareils sont sauvés grâce aux opérateurs présents lors des faits.

Le comité directeur de l'association "Jeanne d'Arc", dont le cinéma dépendait, prend en charge les mesures nécessaires pour la reconstruction des lieux : il rachète le terrain de 5 130 m², ancienne propriété des écoles libres de la Mayenne. Pendant ce temps, les séances de projection sont assurées à la salle des fêtes de la mairie de Gorron.

Le 23 février 1957, presque un an jour pour jour après le sinistre, la salle Jeanne d'Arc est rouverte.

Le cinéma passe dans le giron de la Ville

Dans les années 1970, le cinéma perd de son affluence. La société qui le dirige ne peut plus assurer les frais de mise en service et de sécurité. L'association "Jeanne d'Arc" décide de cesser le fonctionnement du cinéma. La dernière séance privée a lieu le 7 août 1978.

Le 14 septembre 1984, le cinéma rouvre. La municipalité de Gorron reprend l'exploitation en régie municipale. L'acte de vente de la salle n'interviendra que le 10 juin 1992. Différents travaux de rénovations eurent lieux notamment dans le hall d'entrée.

De multiples travaux de modernisation

En 2010, de gros travaux ont eu lieu au niveau de la scène. Les peintures sur les murs ont été refaites et la couleur grise a été remplacée par un bleu plus sombre, permettant ainsi un contraste avec le nouvel écran bien blanc.

Une régulation a été apportée au chauffage, permettant ainsi de le mettre en service uniquement lorsque de séances ont lieu. La toiture s'est vue équiper de panneaux solaires sur son côté le plus exposé à cette énergie non polluante.

En 2012, le cinéma de Gorron s'équipe d'un projecteur numérique et de la troisième dimension (3D). 

En 2014, des travaux de peintures dans le hall d’entrée (blanc/gris) et l'isolation des murs modernisent l'équipement

Les améliorations se poursuivent en 2018 avec des travaux de peintures sur les murs de la salle (aubergine/noir), le changement de l’éclairage  et le changement des mousses et des housses des fauteuils orange en camaïeu de rouge. Une billetterie informatisée et un TPE Bancaire font leur apparition.