À Gorron, les apiculteurs amateurs sont soucieux. Ils constatent, depuis deux ans, "une mortalité inquiétante des abeilles". Une plus grande vigilance est demandée aux particuliers qui utiliseraient encore des produits phytopharmaceutiques.

 

Des analyses, effectuées sur des ruches présentant de la mortalité, montrent "la présence de trois produits phytosanitaires, dont un interdit à la vente depuis 2011, qui est à l'origine de cette surmortalité".

Ces fongicides étaient auparavant en vente libre auprès des particuliers pour traiter les potagers et les arbres fruitiers.

 

Les apiculteurs rappellent que les abeilles contribuent à la pollinisation de 80 % des espèces de plantes à fleurs.

Gorron étant labellisée "APIcité" pour ses mesures en faveur de la sauvegarde des abeilles, il est primordial pour les particuliers aussi d'adopter une utilisation raisonnée des produits phytopharmaceutiques.